Supposons qu’un Homme impie aille au Paradis

Supposons pour un instant que vous avez été autorisé à entrer au ciel sans sainteté. Qu’est-ce que tu ferais? Quel plaisir possible pourriez-vous y ressentir? A qui de tous les saints (ceux qui sont en Christ par la foi) voudriez-vous vous joindre et à côté de qui vous asseyez-vous? Leurs plaisirs ne sont pas vos plaisirs, leurs goûts ne sont pas vos goûts, leur caractère n’est pas votre caractère. Comment pourriez-vous être heureux si vous n’aviez pas été saint sur la terre?

The New Oil in The Old Vase

Regarding Paul’s cry for deliverance in Romans 7:24, Charles Spurgeon said:
“It was the custom of ancient tyrants, when they wished to put men to the most fearful punishments, to tie a dead body to them, placing the two back to back; and there was the living man, with a dead body closely strapped to him, rotting, putrid, corrupting, and this he must drag with him wherever he went.

%d bloggers like this: