Le Chrétien dans Le Monde

 

Alors que la population mondiale était estimée à 6,9 milliards [1] de personnes en 2010, le nombre de chrétiens protestants à la même année n’en représentait que 11%. Aujourd’hui, les estimations de l’ONU indiquent qu’il y  à 7,7 milliards de personnes vivant dans le monde; un chiffre qui n’a cessé d’augmenter depuis des décennies, même avec la baisse du taux de croissance de la population mondiale ces dernières années.

Les statistiques ci-dessus révèlent deux grandes vérités sur les chrétiens dans le monde :

  • Les chrétiens sont numériquement minoritaires par rapport aux non-chrétiens ;
  • “La moisson est grande mais il y a peu d’ouvriers,” comme l’a dit Jésus dans Luc 10:2.

Cependant, au-delà des statistiques, il est important de souligner qu’être chrétien est loin d’être simplement une question de se rendre à l’Église tous les dimanches ou encore le simple fait de se déclarer en tant que tel. Être chrétien c’est plutôt d’être transformé par la Parole de Dieu révélée en Son Fils Jésus-Christ; c’est renoncer aux valeurs cultivées dans ce monde pour se conformer à la Parole de Dieu, c’est d’avoir en soi les sentiments qui étaient en Jésus-Christ (voir Philippiens 2:5). Jésus a dit dans Matthieu 16:24, “Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive.”

Préserver l’identité Chrétienne
Il faut reconnaître que l’identité chrétienne réside dans la conformité du croyant au message de Jésus-Christ. Il convient d’admettre que l’influence du monde ne cesse de s’opposer à cette identité. Nombreux sont les chrétiens qui cèdent à l’influence du monde en adoptant des valeurs contraires à celles ordonnées par Dieu. Dans Romains 12 :2, l’apôtre Paul exhorte les  chrétiens de Rome à ne pas se conformer au siècle présent mais à être transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin de discerner la volonté de Dieu.

Le chrétien doit donc veiller à ne pas compromettre sa place dans le Royaume de Dieu en développant de la passion pour les choses futiles du monde. Dans 1 Jean 2 :15, la Bible dit: “N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui.”

En d’autres termes:
Quand le monde devient cupide et prône l’égoïsme, le chrétien doit s’appliquer à l’altruisme;
Quand le monde cultive la guerre, le chrétien doit rechercher la paix;
Quand le monde méprise les faibles, le chrétien doit leur donner la main;
Quand le monde se livre à la débauche, le chrétien doit rester sobre;
Quand le monde sombre dans l’injustice, le chrétien doit prêcher la justice;
Quand le monde propage la haine, le chrétien doit répandre l’amour.

La liste de points de divergence entre le chrétien et le monde est si longue que nous ne saurions l’énumérer ici. Il convient à chaque chrétien de demander à Dieu le renouvellement de l’intelligence afin de discerner et de repousser les vices du monde qui sont contraires aux enseignements de Jésus-Christ.

Par ailleurs, il est important de se rappeler que le chrétien est appelé à vivre dans le monde jusqu’à l’avènement du Christ. En priant pour ses disciples, Jésus lui-même a dit, “Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du mal” (Jean 17 :15).
Puis-je m’empresser de dire que ce passage révèle que la vie de consécration du chrétien ne signifie pas qu’il doit cesser de vivre dans le monde. Cela ne signifie certainement pas que les chrétiens ne doivent pas travailler, ne doivent pas fonder une famille ou une entreprise, ne peuvent pas partir en vacances, ne peuvent pas acheter une maison, pour n’en nommer que quelques-uns. Au contraire, le chrétien doit vivre dans le monde mais préservé du mal par Dieu. De plus, le chrétien doit être le sel et la lumière du monde (voir Matthieu 5:13-16); il a le devoir d’être un modèle d’intégrité et d’excellence dans tout ce qu’il entreprend; sans se lancer dans une course effrénée après des choses futiles susceptibles de détourner son cœur de la Parole de Dieu.

Pour finir, reprenons cette mise en garde, d’une inspiration profonde, que l’apôtre Paul a adressé aux Romains dans les versets 1 et 2 du chapitre 12 de cette épître:”Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait” (voir Romains 12:1-2).

[English version: “The Christian in The World”]

Written by Brother Doug

Writer & Contributor, Pawolla.net

Laisser un Commentaire / Leave a Comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.